L’Alsace des deux guerres, vue par Finnele


La région est charmante et attractive, aussi bien comme destination de vacances, que pour sa richesse et sa situation géographique favorable. La Route des vins, la gastronomie alsacienne, l’architecture, les couleurs… C’est une carte postale qui fait rêver. Même aujourd’hui, en pause pandémique, la région avec ses institutions tels que les foires, les festivals et les marchés de Noël, maintient au chaud l’envie de revenir. Car l’Alsace, vue de l’extérieur, est une fête permanente. Une véritable ode à la joie, conforment à l’hymne à cette Europe unie - et reconciliée - dont plusieurs institutions siègent dans la capitale alsacienne.

Cependant, que connaissent les touristes de son passé ? De son long chemin de réconciliation, du prix que la région et sa population a dû payer ? Des ravages et des destructions qu’elle a connus, cette terre bénie, durant ce XXe siècle dévastateur ?



Auteure alsacienne et talentueuse illustratrice, Anne Teuf nous guide dans sa région natale et plus particulièrement dans le village de ses aïeux, pendant la période tumultueuse des deux guerres mondiales qui ont ébranlées le dernier siècle.


Comment un enfant a vécu la guerre et la ligne de front qui déchira sa famille ? Finnele, une héroïne attachante de la trilogie d’Anne Teuf, a seulement 8 ans au début du récit. Adolescente pendant l’entre-deux-guerres, la Finnele du deuxième tome de la saga, est obligée de travailler comme domestique pour contribuer aux efforts de la famille pour s’en sortir...


Suite à la sortie des deux premiers tomes (Le Front d’Alsace en 2014 et Dommages de guerre en 2016), Anne Teuf avait participé à l’élaboration de l’exposition « Les Alsaciens 1918-1925 - Paix sur le Rhin? » aux Archives Départementales du Bas-Rhin (2018-2019).

http://archives.bas-rhin.fr/a-voir/expositions/les-alsaciens-1918-1925-paix-sur-rhin/l-univers-graphique-et-historique-serie-finnele/


Mais l’histoire n’était pas terminée. Passage à Paris, montée du fascisme, retour dans son village natale, mariage et finalement la deuxième guerre mondiale, nous retrouvons Finnele, jeune maman, bébés dans les bras et expulsée de sa maison vers la fin de la troisième et dernière partie de la saga, Allers-retours, paru en mars dernier.


Abordé avec beaucoup de douceur et d’humanité, le récit est basé sur des faits réels et documentés dans les archives et dans le vécu de la famille d’Anne, une famille parmi tant d’autres prise dans le tourbillon de l’histoire.

Vivre dignement, sans perdre l’humour ni la compassion, le rude quotidien de la plus impitoyable des époques n’était guère une tâche facile pour des gens simples.


Des questions complexes sont abordées, telles que les malgré-nous (les alsaciens enrôlés de force dans l’armée allemande pendant le second conflit mondial), l’incompréhension, la collaboration, la stigmatisation, la maladresse, les erreurs de l’intégration de l’Alsace en force décidé par le gouvernement français… Ce roman graphique est un moyen astucieux, ludique et pour tout public afin d’aborder cette réalité sans décos.

Vous aimeriez en savoir plus ?


Suivez Anne Teuf sur son blog dédié à la trilogie : https://finnele.fr/

Découvrez les trois tomes de Finnele, disponibles dans les librairies et sur le site de l’éditeur : https://www.editions-delcourt.fr/bd/series/serie-finnele/album-finnele-t01

Retrouvez les références dans les médias, dont la presse locale : https://www.dna.fr/culture-loisirs/2021/03/28/l-alsace-d-une-guerre-a-l-autre-avec-finnele


Je partage ici quelques photos du vernissage de l’exposition « Les Alsaciens 1918-1925 - Paix sur le Rhin? » aux Archives Départementales du Bas-Rhin en 2018.


29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout